Interview Brut : Philippe Katerine. « Poubelle », c’était le surnom qu’on lui donnait…

« Interview Brut : Philippe Katerine « Poubelle », c’était le surnom qu’on lui donnait au lycée… Comme son personnage dans « Le Grand Bain », Philippe Katerine a dû surmonter le regard des autres avant de s’épanouir. Il raconte. »

Le manque ou l’absence d’hygiène est une sonnette d’alarme qui dit aux autres « ne m’approche pas ». Ados, enfants et parfois adultes, s’abiment physiquement (maladie) et mentalement (moquerie) dans ce cri silencieux.
Ici, @philippekatherine nous livre une partie de lui en expliquant pourquoi son rapport à son corps s’est modifié en fonction de ce qu’il vivait. Merci pour son témoignage et restons vigilants.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s